lettreinfo275

“Win, the “yes” needs the “no” to win, against the “no”. Européen convaincu et grand perdant de la victoire du « non » au référendum sur le projet de constitution européenne de 2005, Jean-Pierre Raffarin, premier ministre sous le deuxième quinquennat Chirac, député européen puis sénateur, annonce son retrait de la vie politique pour se consacrer à Leaders for Peace, une ONG pour « alerter sur les risques de guerre ».

Visée par une plainte de l’association Sherpa, ayant pour objectif de défendre les victimes de crimes économiques, la banque BNP Paribas est accusée de « complicité de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre » pour avoir financé des armes pour le gouvernement extrémiste hutu de Kigali au Rwanda en 1994 contribuant au génocide des Tutsi ! Après l’affaire des Panama Papers, Helvet Immo, l’image de la banque française est à nouveau ternie, cette fois au nom de l’éthique. Trois semaines après la décision du président américain Donald Trump de quitter l’accord de Paris, Schwarzenegger, président fondateur de l’association non gouvernementale Regions of Climate Action (R20), a appelé à ne pas faire de la question du climat un enjeu politicien, soutenu par Emmanuel Macron prenant la tête de la contre-offensive européenne sur la question.

En Europe, le moral des ménages allemands a atteint un pic de près de 16 ans, confortant le scénario selon lequel la consommation soutiendra la croissance de la première économie européenne. 10.6 voici le nouvel indice en hausse de 20 bp par rapport au mois précédent et principalement dû aux perspectives d’augmentation de salaires, à leurs plus hauts niveaux depuis la réunification de 1990 en raison d’un marché du travail rigoureux. La prévision de croissance de l’Allemagne est relevée de 1.5% à 1.8% ; les risques liés aux négociations sur le Brexit et d’éventuelles mesures protectionnistes du président américain Donald Trump ayant diminué depuis le début de l’année.

A Sintra (Portugal), Mario Draghi a estimé que la zone euro avait toujours besoin d’un soutien considérable de la banque centrale mais les investisseurs ont surtout retenu de son discours l’évocation de possibles inflexions de la politique monétaire. Conséquence : l’euro progresse de +2% et franchit la barre des 1.14 dollar, inédit depuis un an, tandis que le rendement des obligations gouvernementales allemandes remonte de 0.25% à 0.40% en 3 jours. Deutsche Bank estime à 0.8% la remontée du rendement à dix ans allemand d’ici la fin de l’année, alimentée par la perspective d’un arrêt des achats de titres de la BCE.

Enfin, après Wannacry, la nouvelle cyberattaque Pertwrap/ExPetr/NotPeya au mode opératoire du « rancongiciel » a frappé la plupart des grosses entreprises dont Rosneft alors que le géant pétrolier russe suscite des inquiétudes dans les milieux d’affaires. L’entreprise, dirigée par Igor Setchine, proche influent de Vladimir Poutine, réclame 170 milliards de roubles (2.5 milliards d’euros) à la holding Sistema quant à la privatisation du pétrolier Bachneft.