lettreinfo277

« J’espère que les gens prendront exemple sur ce qu’il a accompli et s’uniront pout lutter pour la liberté, les droits de l’Homme et pour l’égalité. » Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix 2014, rend hommage à Liu Xiaobo qui s’est vu attribuer le prix Nobel de la paix 2010 pour ses « efforts durables et non violents en faveur des droits de l’homme en Chine ».

A quelques mois du Congrès du parti communiste, cet automne, les autorités multiplient les investissements publics sans se soucier des réformes démocratiques…Avec +6.9% de progression du PIB chinois en rythme annuel, l’embellie chinoise est plus rapide que prévu. Xi Jinping, le président de ladite république populaire de Chine, devrait être confirmé à son poste pour un nouveau quinquennat tandis que le bureau politique permanent sera renouvelé. Alors que les investissements dans les infrastructures connaissent une envolée de +20%, la crainte de l’éclatement d’une bulle immobilière assombrit le tableau. La dette chinoise dépasse déjà les 260% du PIB et le « shadow banking » (finance de l’ombre : mécanismes de prêts entre entreprises et particuliers) s’envole. La lutte contre la corruption est l’un des thèmes centraux de la campagne de Xi Jinping depuis son accession au pouvoir, fin 2012. Xiang Junbo, ancien président d’Agricultural Bank of China, et président de l’autorité chinoise de régulation de l’assurance, a été démis de ces fonctions en avril dernier pour « infractions disciplinaires graves »…

«Nous devons être tenaces et patients parce que nous n’y sommes pas encore» dit Draghi ! La BCE a décidé de ne pas modifier la politique de pilotage des anticipations et de ne pas fixer de date pour discuter des changements à apporter à son programme de relance. L’inflation, objectif sous-tendant du programme de Quantitative Easing, n’est pas au rendez-vous. Si la conjoncture se dégradait, la BCE a laissé la porte ouverte à une augmentation des rachats d’actifs. Sur ces anticipations, l’euro a touché un pic de près deux ans (août 2015) à 1.1655, soit +1% face au billet vert. Ce dernier cote 94.2 face à un panier de devises de référence, un creux de près d’un an.

Le marché pense toujours que la BCE pourrait relever ses taux directeurs en 2018. Cette hausse pourrait intervenir plus tard que prévu. Le marché table à 70% sur une hausse de 10 points de base en juillet 2018, alors qu’il en était sûr à 100% la semaine dernière. Néanmoins, il évalue à 100% une probable hausse en octobre.

En Europe, le FMI a relevé ses prévisions de croissance en Espagne pour 2017 et 2018, la reprise étant vigoureuse dans le pays mais les réformes du secteur financier et du marché de l’emploi sont toujours nécessaires…3.1% de croissance sont ainsi attendus (au lieu de 2.6%) cette année.