La volatilité est de retour. Le coupable est tout trouvé : le nouveau variant Omicron, classé par l’OMS, souche préoccupante (Variant Of Concern). C’est la panique sur les marchés, qui ont décroché respectivement de 3,96% et de 4,31% pour les indices CAC40 et Euro Stoxx 50 sur la semaine. Les valeurs sensibles aux potentielles restrictions de mobilité sont nettement impactées (Airbus, Air France, Vinci et ADP). La menace est-elle sérieuse où assistons-nous à une surréaction ?

Restons factuels : les données en provenance de Johannesburg alertent : plus de 80% des nouveaux cas sont dus à Omicron. Ce mutant est donc hautement contagieux, sur une population jeune et non vaccinée, et a bien le potentiel de devenir la forme dominante en 2022, comme l’était le dénommé delta en 2021.

(…)

Analyse