Elles sont les stars des indices boursiers. Les valeurs de croissance, alias LVMH, Hermès international, l’Oréal et Kering en France ont fait la fortune des épargnants occidentaux ces dernières années et sont désormais malmenées en bourse en 2022, au profit des cycliques et des « value ». Ce phénomène va-t-il s’accélérer ou au contraire durer quelques semaines, comme dans le passé ? Les derniers de la classe seront-ils durablement les premiers et doivent ils être encore renforcés dans les portefeuilles ?

(…)

Analyse