La Russie va-t-elle envahir et occuper l’Ukraine, ou choisir une option moins frontale, mais toute aussi efficace sur le plan géopolitique et économique ? Il est indéniable que Vladimir Poutine est un nostalgique de la souveraineté russe du temps de la grandeur de l’Empire ou de l’Union Soviétique. Sur ce plan, il n’est pas impossible qu’il veuille marquer l’Histoire, en annexant de nouveaux territoires, comme au temps de Catherine la Grande ou de Pierre 1er. Cet acte renforcerait sa domination tant sur le plan de la politique intérieure qu’en Europe orientale, mais déclencherait des sanctions internationales beaucoup plus néfastes que celles d’aujourd’hui.

(…)

Analyse